Comment installer un coffret électrique chez soi ?

Comment installer un coffret électrique chez soi ?

614

Le coffret électrique (ou tableau électrique) est le centre de distribution du courant vers les circuits électriques de votre logement et il regroupe ainsi tous les modules de protection nécessaires pour sécuriser votre habitat. C’est pourquoi, quand il n’est plus aux normes, il faut le remplacer et en installer un neuf. Voici comment faire.

Matériel électrique et outils nécessaires

Pour réaliser cette installation, vous aurez besoin de divers matériels électriques et d’outils de bricolage. Voici ce qu’il vous faut :

  • Un coffret électrique et sa gaine technique GTL ;
  • Un parafoudre ;
  • Autant de disjoncteurs divisionnaires que de circuits à protéger ;
  • Un disjoncteur différentiel de 30 MA par rangée ;
  • Des barrettes de connexion ;
  • Des points de transition ;
  • Une pince coupante ;
  • Une pince à dénuder ;
  • Un jeu de tournevis ;
  • Une perceuse-visseuse ;
  • Un rouleau de scotch de masquage ou des étiquettes.

D’autres modules peuvent compléter l’installation, comme le télérupteur qui permet de commander l’éclairage à partir de plusieurs boutons poussoirs, le contacteur jour-nuit pour les abonnés heures creuses d’EDF et la minuterie d’éclairage qui assure une extinction automatique de ces dispositifs.

Concernant le tableau principal, nous vous conseillons de vous tourner vers un coffret électrique de la marque Legrand (photo), très réputée dans le domaine de l’électricité et marque phare des électriciens.

Installer le coffret électrique

tableau-electrique

Avant toute chose, il est important de rappeler les règles de sécurité de base :

  • Avant toute intervention, coupez l’alimentation générale au disjoncteur abonné
  • Respectez toujours les consignes d’utilisation et de sécurité figurant sur la notice des produits

Poser le tableau

Relevez d’abord les différentes lignes qui vont passer dans votre coffret électrique puis étiquetez-les pour ne pas vous y perdre et limiter les risques d’erreurs. Retirez ensuite le capot du tableau et placez son cadre contre votre mur. Fixez-le à l’aide de quatre vis aux quatre coins du coffret.

Installer les modules

La première chose à installer dans votre tableau est le parafoudre, premier rempart de sécurité.  Puis, installez au départ de chaque rang un disjoncteur de 30 MA et autant de disjoncteurs divisionnaires que de circuits à protéger. Les modules se clipsent facilement et simplement au coffret.

Attention, la norme en vigueur impose un certain nombre de disjoncteurs différentiels en fonction de la surface habitable de votre logement, avec un minimum de deux disjoncteurs pour une surface inférieure ou égale à 35m².

Prenez soin d’organiser votre tableau en installant les disjoncteurs divisionnaires par ordre décroissant de puissance. En effet, lors de l’achat de votre matériel électrique, il faudra penser au calibrage de protection des disjoncteurs divisionnaires, qui dépend du type de circuit à protéger :

  • 10 A pour l’éclairage ;
  • 16 A pour les prises de courants ;
  • 20 A pour les gros électroménagers (lave-linge, lave-vaisselle, chauffe-eau, four…) ;
  • 32 A pour une plaque de cuisson ou une cuisinière électrique.

Installez ensuite vos autres modules si vous en possédez (télérupteurs, etc.) et reliez les disjoncteurs qu’il faut entre eux à l’aide des barrettes de connexion. Elles se coupent facilement à la bonne taille à l’aide d’une pince coupante.

Raccordement des circuits

tableau-electrique-travaux

Dénudez chaque fil électrique sur 8 à 10 millimètres puis raccordez chaque ligne aux bornes de son disjoncteur, placées en bas des modules, en suivant cette règle : le fil bleu va sur la borne neutre et le fil rouge sur la borne de phase. Raccordez ensuite vos disjoncteurs différentiels au premier module de la rangée. Le tableau possède deux borniers d’alimentation : un pour le neutre et un pour la phase. Reliez donc les deux câbles phase et neutre venant du disjoncteur d’abonné.

Raccordez ensuite en bas du tableau tous les câbles verts et jaunes des différents circuits de terre, puis branchez l’arrivée de terre au bornier vert.

Mise en route

Replacez le capot du coffret et fermez les espaces vides en fin de rangée avec des caches à fixer. N’oubliez pas de repérer chacun des modules avec une étiquette pour bien vous souvenir quel disjoncteur protège quel circuit. Il vous reste seulement à remettre le courant et à enclencher tous les modules du tableau pour vérifier votre installation.

Et voilà, l’installation électrique de votre maison est sécurisée !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *